9782878112337_20160716112239

RECITS DUNE MONDIALISATION

9782878112337
Ajouter au panier
  • Description

RECITS D'UNE MONDIALISATION SOUS LA DIRETION DE DANIEL SCHWARTZ

Sous l'effet de ce phénomène en accélération constante que l'on appelle «mondialisation», nous assistons à l'apparition d'un monde nouveau, un monde où, paradoxalement, des gens et des lieux situés aux deux extrêmes du globe deviennent voisins, tandis que les liens de proximité sont irrémédiablement fragmentés, rompus. Tous les habitants de cette planète sont concernés à un degré ou un autre par la mondialisation, mais elle est pour la plupart synonyme, avant tout, d'exclusion. Dix éminents photographes ont été invités à parcourir le monde pour rapporter chacun un récit en mots et en images qui met en lumière la dynamique de la mondialisation mais aussi sa force destructrice. Ces dix récits s'ouvrent avec celui d'Andreas Seibert qui décrit l'émergence d'une mégalopole dans le delta des Perles, en Chine, et nous montre les conditions de vie de ces ouvriers du bâtiment venus chercher du travail depuis les campagnes les plus reculées du pays. Thomas Kern parcourt quant à lui les États-Unis, de Detroit à la frontière mexicaine, dans un voyage au coeur des symboles de la mondialisation à l'américaine. Cristina Nuñez nous montre, à Milan et à Naples, le côté glamour de l'industrie de la mode italienne, mais aussi l'envers du décor: une économie clandestine en pleine expansion. Les portraits de Stephan Vanfleteren nous parlent d'une forme de pauvreté en Belgique qui ne se laisse pas réduire à la seule misère économique: la solitude. Shehzad Noorani suit le destin de ces enfants qui, issus des hautes terres du Népal, se retrouvent exploités dans les immenses villes d'Inde et du Bangladesh. Ziyo Gafic, jeune photographe bosniaque, retrace, dans son récit autobiographique, la tentative de destruction d'une culture de coexistence ethnique. Tim Hetherington démontre, dans un reportage qui le conduit en Angola, au Kenya, au Liberia et en Sierra Leone, comment le sport peut donner de nouvelles valeurs aux enfants des rues, pour la plupart d'anciens enfants soldats. Les images de la photographe néerlandaise Bertien van Manen, prises chez des immigrés et des exilés de la banlieue parisienne, montrent la force et la valeur symbolique que peuvent prendre des photos de famille. Philip Jones Griffiths, dont l'ouvrage Vietnam Increste l'un des grands témoignages consacrés à la guerre du Vietnam, continue d'observer un pays qui a tenté de préserver l'âme de sa culture malgré la transition économique. Enfin, c'est avec le récit d'Akinbode Akinbiyi consacré aux liens étroits qui unissent le Nigeria et le Brésil que se conclut cet ouvrage. Le commerce transatlantique des esclaves - forme ancienne de mondialisation - a importé le culte yoruba au Brésil où il continue d'être pratiqué avec une vitalité qui ne se dément pas. Récits d'une mondialisation est un portfolio collectif dont se dégage un impressionnant panorama des forces à l'oeuvre derrière les nouvelles réalités de notre monde. En couverture: Le CD est un joyau qui scintille de tous ses feux pour cet enfant pauvre Vietnam, 2002. Photo Philip Jones Griffiths/Magnum. En quatrième de couverture: Dans l'attente d'être enterrés, se trouvent ici les restes exhumés de 600 morts, les seuls corps que l'on a pu identifier parmi ceux des 7 500 Bosniaques massacrés en juillet 1995. Srebrenica, Bosnie-Herzégovine, mars 2003. Photo Ziyo Gafic/Grazia Neri.Sous l'effet de ce phénomène en accélération constante que l'on appelle «mondialisation», nous assistons à l'apparition d'un monde nouveau, un monde où, paradoxalement, des gens et des lieux situés aux deux extrêmes du globe deviennent voisins, tandis que les liens de proximité sont irrémédiablement fragmentés, rompus. Tous les habitants de cette planète sont concernés à un degré ou un autre par la mondialisation, mais elle est pour la plupart synonyme, avant tout, d'exclusion. Dix éminents photographes ont été invités à parcourir le monde pour rapporter chacun un récit en mots et en images qui met en lumière la dynamique de la mondialisation mais aussi sa force destructrice. Ces dix récits s'ouvrent avec celui d'Andreas Seibert qui décrit l'émergence d'une mégalopole dans le delta des Perles, en Chine, et nous montre les conditions de vie de ces ouvriers du bâtiment venus chercher du travail depuis les campagnes les plus reculées du pays. Thomas Kern parcourt quant à lui les États-Unis, de Detroit à la frontière mexicaine, dans un voyage au coeur des symboles de la mondialisation à l'américaine. Cristina Nuñez nous montre, à Milan et à Naples, le côté glamour de l'industrie de la mode italienne, mais aussi l'envers du décor: une économie clandestine en pleine expansion. Les portraits de Stephan Vanfleteren nous parlent d'une forme de pauvreté en Belgique qui ne se laisse pas réduire à la seule misère économique: la solitude. Shehzad Noorani suit le destin de ces enfants qui, issus des hautes terres du Népal, se retrouvent exploités dans les immenses villes d'Inde et du Bangladesh. Ziyo Gafic, jeune photographe bosniaque, retrace, dans son récit autobiographique, la tentative de destruction d'une culture de coexistence ethnique. Tim Hetherington démontre, dans un reportage qui le conduit en Angola, au Kenya, au Liberia et en Sierra Leone, comment le sport peut donner de nouvelles valeurs aux enfants des rues, pour la plupart d'anciens enfants soldats. Les images de la photographe néerlandaise Bertien van Manen, prises chez des immigrés et des exilés de la banlieue parisienne, montrent la force et la valeur symbolique que peuvent prendre des photos de famille. Philip Jones Griffiths, dont l'ouvrage Vietnam Increste l'un des grands témoignages consacrés à la guerre du Vietnam, continue d'observer un pays qui a tenté de préserver l'âme de sa culture malgré la transition économique. Enfin, c'est avec le récit d'Akinbode Akinbiyi consacré aux liens étroits qui unissent le Nigeria et le Brésil que se conclut cet ouvrage. Le commerce transatlantique des esclaves - forme ancienne de mondialisation - a importé le culte yoruba au Brésil où il continue d'être pratiqué avec une vitalité qui ne se dément pas. Récits d'une mondialisation est un portfolio collectif dont se dégage un impressionnant panorama des forces à l'oeuvre derrière les nouvelles réalités de notre monde. En couverture: Le CD est un joyau qui scintille de tous ses feux pour cet enfant pauvre Vietnam, 2002. Photo Philip Jones Griffiths/Magnum. En quatrième de couverture: Dans l'attente d'être enterrés, se trouvent ici les restes exhumés de 600 morts, les seuls corps que l'on a pu identifier parmi ceux des 7 500 Bosniaques massacrés en juillet 1995. Srebrenica, Bosnie-Herzégovine, mars 2003. Photo Ziyo Gafic/Grazia Neri.